Formation Export
lundi 13 Mars 2017 - Formation - CCI Entreprises - Montpellier
Industriels / services aux entreprises

Sécuriser ses paiements grace au crédit documentaire et à la lettre de crédit standby

Développer une politique de paiement export efficace et adopter les réflexes du "credit and risk manager"

Mots-clés: 
  • # paiement # lettre de crédit stand-by # crédit documentaire
Public concerné
  • Responsables d’entreprises se lançant dans des opérations de vente, d’achat et de négoce international.
  • Les collaborateurs des services administratifs, commerciaux, achat, logistiques et comptables d’entreprises commerciales et/ou industrielles.
  • Les collaborateurs opérationnels des services administration des ventes et comptabilité/finances.
Présentation
  • Protéger les intérêts économiques et la pérennité financière de l’entreprise.
  • Assurer la rentabilité des opérations commerciales.
  • Se doter des outils et méthodes propres à assurer les encaissements des factures export.
  • Négocier et vendre ses solutions de paiement aux clients étrangers.
  • Dialoguer efficacement avec les intermédiaires bancaires et logistiques.
Programme

Introduction : Développer une politique de paiement import /export efficace et adopter les réflexes du « credit and risk manager »

  • Repérer et éliminer les faits générateurs des retards et non-paiements.
  • Soigner et rendre incontestable son entrée en créance née « blinder » le contrat de vente.
  • Tenir compte, dans ses tactiques, des réalités et habitudes locales et sectorielles de paiement.
  • Connaître les Do and Don’t en matière de paiement : durée de crédit et dégradation du risque client.

1. Maîtriser la logique d’un crédit documentaire et d’une lettre de crédit stand-by (RUU 600 & ISP 98)

  • Retenir leur indépendance par rapport aux contrats d’achat/vente.
  • Assurer la cohérence globale du contrat principal, leader et des contrats induits (dont logistiques, transport et assurances).
  • Retenir les points essentiels du crédit documentaire et de la lettre de crédit stand by.
  • Maîtriser la terminologie technique propre aux sécurités documentaires de paiement.

2. Monter efficacement un crédit documentaire et une lettre de crédit stand-by commerciale.

  • Choisir le type de crédit documentaire et son niveau de sécurité.
  • Emettre une facture pro forma univoque et exhaustive accompagnée d’une lettre guide d’ouverture de la sécurité documentaire de paiement.
  • Partager les coûts de la sécurité.
  • Négocier la conditionnalité, le mode de réalisation et de règlement.
  • Les documents admissibles et non admissibles.
  • A vue, différé, avec ou sans préfinancement.
  • Paiement par virement, par acceptation et/ou négociation d’un effet de commerce.
  • Gérer la dimension temporelle et les dates critiques.
  • Emission, expiration, date limite d’expédition, délai et date de vieillissement des documents.
  • Interroger les prestataires extérieurs sur l’aspect réaliste des opérations documentaires et logistiques.
  • Analyser le document opérationnel émis par SWIFT
  • Réclamer les modifications et amendements.

3. Assurer la bonne réalisation du crédit documentaire et de la LCSB

  • Emettre et collecter la liasse documentaire notamment comptable (facture), transport (lettres de voitures) et annexe (attestations diverses y compris douanières).
  • En assurer une vérification immédiate et exhaustive de cohérence.
  • Actionner les opérateurs logistiques extérieurs.
  • Respecter les dates butoirs et anticiper leur consommation.
  • En faire la présentation en banque en précisant le sort demandé en cas d’irrégularités.
  • S’aménager un temps et une possibilité de correction avant vieillissement définitif.

4. Faire face aux réserves, les faire lever, maîtriser le coût

  • Balayer et analyser la nature et l’importance des réserves (mineures et majeures) au regard de la jurisprudence et des règles d’interprétation des RUU 600 et de la CCI.
  • Faire respecter les évolutions significatives des RUU 600
  • Obtenir un paiement sous réserve en évitant une retenue de garantie.
  • Informer et faire intervenir le client en final.
  • Monter à sa demande un deuxième flux documentaire parallèle.
  • Analyser les coûts du crédit documentaire tout au long de sa ligne de vie.
  • Faire ressortir les futurs leviers d’économie et d’efficience.

5. Penser aux alternatives

  • Contracter une assurance COFACE globale ou ponctuelle.
  • Externaliser les comptes clients avec le factoring.
  • Se faire payer et offrir une solution de financement grâce au forfaiting.

Conclusions : Les tactiques et arbitrages.

Informations pratiques
  • Date : lundi 13 mars 2017 de 08h30 à 12h30 - 14h00 à 17h00
  • Lieu : CCI Entreprises- Zone Aéroportuaire Montpellier Méditerannée
  • Coûts : 280 € nets par personne inscrite à cette formation incluant le déjeuner pris sur place. Possibilité de prise en charge totale ou partielle des frais de formation par votre OPCA.

Téléchargez le programme et le bulletin d'inscription (.pdf - 603.08 Ko)

Contact : Sylvie ALLARY
Tél. 04 99 515 381

s.allary@herault.cci.fr

Plan d'accès