PDF
Coronavirus, Covid-19 : la CCI en soutien des entreprises

Coronavirus, Covid-19 : la CCI en soutien des entreprises

Publiée le lundi 09 Mars 2020 - Vu sur le web

Le réseau des CCI est engagé aux côtés des services de l'État pour aider les entreprises à faire face aux conséquences économiques de l'épidémie de Covid-19. Les Chambres de Commerce et d'Industrie se mobilisent pour informer, identifier et accompagner les entreprises en difficulté. Sur notre territoire, la CCI Hérault travaille aux côtés des services de la Préfecture de l'Hérault, pour atténuer les effets de l'épidémie sur l'activité économique des PME et des TPE.

Au niveau national et sur les territoires, les CCI travaillent en application du plan gouvernemental et agissent à un double niveau :

Elles rappellent aux entreprises et à leurs collaborateurs les précautions sanitaires à prendre pour freiner la propagation du Covid-19 sur le territoire : consulter toutes les infos

Elles aident les entrepreneurs dans la gestion des mesures publiques mobilisables par les entreprises confrontées au ralentissement de leur activité : consulter toutes les infos

La CCI Hérault en appui aux entreprises

Nous conduisons, en relation avec les services de la Préfecture de l'Hérault, une étude sur les conséquences du Covid-19 pour l’économie du département. Nous vous invitons à donner votre avis et votre perception de la situation ainsi que les répercussions pour votre entreprise. L'objectif est de quantifier l'impact économique sur notre territoire. 

Merci de prendre 2 minutes pour répondre à notre enquête

La CCI Hérault s'engage à informer les entreprises sur les mesures de protection et de précaution, mais aussi sur l'accompagnement pour faire face aux conséquences économiques de l'épidémie.

 

Détecter et accompagner les entreprises en difficulté en les aidant à mettre en place les mesures publiques de soutien :

  • Le report d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, Impôts)
  • Un plan d’étalement des créances (en fonction des cas) avec l’appui de l’État et de la Banque de France
  • L’obtention ou le maintien d’un crédit bancaire via Bpifrance (garant des prêts de trésorerie en cas de besoin)
  • Le financement des salariés par le mécanisme du chômage partiel
  • L’appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs
  • Absence de pénalités de retard pour les marchés publics d’État
  • Médiation du crédit pour accompagner les PME qui auraient besoin de renégocier leurs contrats et/ou crédits
  • Invitation gouvernementale faite aux grands donneurs d’ordre de faire preuve de solidarité vis-à-vis de leurs fournisseurs et sous-traitants
  • Mise à disposition des entreprises de toutes les informations utiles sur la situation d’activité et de logistique dans les différentes provinces chinoises
  • Accélération des procédures d’agrément dans certaines filières pour les nouvelles sources d’approvisionnement (construction et chimie notamment)
  • Lancement d’une réflexion sur la sécurisation des approvisionnements pour certaines filières comme celle de l’automobile pour les faire gagner en indépendance.

 

 

 

Retour aux actualités
Partagez cet article :