PDF
Découvrez le dispositif Crédit 50K€ avec votre expert-comptable

Découvrez le dispositif Crédit 50K€ avec votre expert-comptable

Vous recherchez un financement bancaire ? Le dispositif crédit 50K€ mis en place par l'ordre des experts-comptables pour faciliter les demandes de financements des TPE/PME.

Pour simplifier et faciliter toujours plus l'accès au financement des TPE/PME notamment pour des crédits inférieurs à 50 000 euros, l'Ordre des experts-comptables et la fédération bancaire française (FBF) ont lancé la plateforme digitale "Dispositif crédit 50K€".

L’expert-comptable, qui dispose sur mandat de son client, peut remplir en ligne une demande de financement avec Conseil Sup’ Network, la plateforme des solutions connectées de l’Ordre des experts-comptables.

Il adresse la demande de financement, simultanément à trois banques maximum, parmi les partenaires de ce dispositif. Dans le même temps, une option permet à l’entrepreneur de solliciter un organisme de cautionnement mutuel si nécessaire.

La demande de financement qui ne peut excéder 50 000 euros peut être complétée si besoin par un prêt de bpifrance pour le financement des éléments immatériels.

L’intervention de l’expert-comptable dans le montage du dossier financier, offre à l’entrepreneur un dossier de financement consolider, indispensable pour l’analyse des demandes de crédit et peut donc faciliter leur obtention. Il bénéficie ainsi de la concurrence entre les différents acteurs bancaires interrogés.

Les étapes du Dispositif crédit 50K€

  • Une lettre de mission "Accompagnement à la recherche de financement" est signée entre l’expert-comptable et le chef d'entreprise
  • L’expert-comptable interroge son client sur le choix des établissements bancaires qu’il souhaite solliciter dans sa recherche de financement
  • L’expert-comptable renseigne des éléments comptables et financiers
  • Une fois le dossier transmis, l’expert-comptable se tient à la disposition des banquiers afin de leur apporter des compléments d’information ou des éléments supplémentaires.

 

Retour aux actualités
Partagez cet article :