PDF
etude_2019_greenit.fr

Numérique : ses impacts environnementaux vont tripler entre 2010 et 2025 !

Publiée le jeudi 24 Octobre 2019 - Etudes

Alors que le numérique envahit notre quotidien, les impacts environnementaux associés ne cessent de croître. Mais dans quelles proportions ? Quelle est précisément notre empreinte numérique ? Et quelles mesures doit-on prendre pour la réduire ? C’est pour répondre à ces questions et proposer des solutions concrètes que GreenIT.fr vient de publier l’étude "Empreinte environnementale du numérique mondial".

Réalisée par GreenIT.fr avec le soutien de contributeurs et de l’Institut du numérique responsable, cette étude porte sur l’empreinte environnementale du numérique mondial et son évolution de 2010 à 2025. Elle s’appuie sur une méthodologie de type Analyse du Cycle du Vie (ACV) pour quantifier les impacts environnementaux du numérique mondial.

A l’échelle planétaire en 2019, l’empreinte environnementale du numérique équivaut à un continent de 2 à 3 fois la taille de la France et à 5 fois le poids du parc automobile français (180 millions de véhicules).

En 2019, la hiérarchie des sources d’impacts est la suivante, par ordre décroissant d’importance :

  1. Fabrication des équipements utilisateurs (30 à 76 % des impacts) ;
  2. Consommation électrique des équipements utilisateurs (1 à 29 % des impacts) ;
  3. Consommation électrique du réseau (1 à 21 % des impacts) ;
  4. Fabrication des équipements réseau (2 à 16 % des impacts) ;
  5. Consommation électrique des centres informatiques (1 à 16 % des impacts) ;
  6. Fabrication des équipements réseau (1 à 8 % des impacts)
  7. Fabrication des équipements hébergés par les centres informatiques.

 

Des solutions simples et efficaces pour réduire notre empreinte

Dans ce contexte, quelques mesures simples permettraient de réduire considérablement l’empreinte environnementale du numérique mondial à l’horizon 2025.

Parmi ces solutions :

  1. Réduire le nombre d’objets connectés en favorisant leur mutualisation et leur substitution et en ouvrant leurs APIs pour allonger leur durée de vie.
  2. Réduire le nombre d’écrans plats en les remplaçant par d’autres dispositifs d’affichage : lunettes de réalité virtuelle, vidéo projecteurs LED, etc.
  3. Augmenter la durée de vie des équipements en allongeant la durée de garantie légale, en favorisant le réemploi, et en luttant contre certains modèles économiques.
  4. Réduire les besoins des services numériques via leur écoconception.

Les pouvoirs publics peuvent agir via des actions simples telles que :

  1. Obliger les fabricants d’objets connectés à ouvrir leurs APIs
  2. Rendre obligatoire la distinction entre mise à jour logicielle corrective et évolutive
  3. Consigner les équipements numériques afin d’augmenter leur taux de collecte
  4. Interdire des offres de réengagement contre des équipements à « 1 euros »
  5. Créer une directive européenne « réemploi » pour compléter la directive « WEEE »

 

Réduire les impacts du numérique ne suffit plus

"Au rythme actuel, le numérique - qui dépend directement de ressources abiotiques en voie d’épuisement - sera considéré comme une ressource critique non renouvelable d’ici moins d’une génération" estime Frédéric BORDAGE, expert indépendant et auteur de l’étude.

"L’enjeu ne se limite pas à la réduction des impacts environnementaux du numérique. Nous sommes à l’heure du choix : allons-nous augmenter continuellement la diagonale des écrans géants qui trônent au milieu du salon et les renouveler à chaque coupe du monde de football ? Ou préférons nous préserver les dernières ressources numériques disponibles pour garantir la résilience de l’humanité" conclut l’auteur de l’étude.

Retrouver l’intégralité de l’étude "Empreinte environnementale du numérique mondial" ainsi une synthèse sur le site GreenIT.fr

 

Quelles SOLUTIONS pour les ENTREPRISES d’OCCITANIE ?

Vous souhaitez mettre en place une démarche numérique responsable dans votre entreprise (ou dans une organisation publique) ? Vous souhaitez réduire l’impact environnemental (et les couts) de votre parc informatique ? Vous souhaitez éco-concevoir un site web, une application smartphone, un service numérique utilisant des objets connectés ?

La CCI Hérault et les CCI d’Occitanie vous proposent chaque année deux formations certifiantes sur le numérique responsable à Montpellier et Toulouse :

  • Formation certifiante "Ecoconception de service numérique" - Conception responsable de service numérique (pour toute personne impliquée dans un projet numérique : maitre d’ouvrage, chargé de projet numérique, développeur, marketing, environnement…)
    Chaque année mi-avril à Montpellier, prochaine session les 22, 23 et 24 avril 2020 - En savoir plus et les 24, 25 et 26 mars 2020 à Toulouse - En savoir plus
     
  • Formation certifiante "GreenIT, Etat de l’art : réduire l’impact environnemental du système d’information" destinée aux services DSI, achats, environnement …
    Chaque année fin novembre à Montpellier, prochaine session les 20, 21 et 22 novembre 2019 - En savoir plus

 

Contact : Christophe FERNIQUE / Tél. 04 99 515 302 / c.fernique@herault.cci.fr
Retour aux actualités
Partagez cet article :