PDF
André Deljarry

Précisions - Le Président de la CCI ne souhaite qu’une chose : la guérison de Montpellier Events

Dans son compte-rendu de la dernière réunion du conseil d’administration de la société Montpellier Events, Midi Libre (édition de Montpellier en date du 2 juillet 2015) évoque « la voix cruciale de la CCI » qui aurait fait pencher la majorité du côté des représentants de la Ville de Montpellier et de Montpellier Méditerranée Métropole. 

Laquelle voix aurait permis la saisine du Tribunal de Commerce afin qu’il désigne un mandataire judiciaire pendant la durée de l’intérim à la direction générale de Montpellier Events.

André Deljarry, qui siège au conseil d’administration en sa qualité de Président de la CCI de Montpellier, tient à apporter plusieurs précisions :

Il n’a pu prendre part normalement à cette réunion organisée ce mardi 30 juin, puisqu’il était à Paris où se tenait un important rendez-vous entre l’ensemble des Métropoles et l’ensemble des CCI Métropolitaines

Etant absent, il a confié son pouvoir au représentant de la Ville, ainsi que la CCI de Montpellier le fait depuis qu’elle siège au sein de ce conseil d’administration (à l’origine, c’est la Ville de Montpellier qui a proposé à la CCI de Montpellier une participation symbolique au capital de la société, par souci d’efficacité économique dans le domaine du tourisme de  congrès).

Il n’a absolument jamais parlé d’ « opacité » pour qualifier la gestion de Montpellier Events, plaidant en revanche pour la guérison d’une entreprise  malade, afin de préserver l’intérêt des salariés, des collectivités et plus globalement du territoire.

En conséquence, le Président de la CCI de Montpellier considère que toute autre signification accordée à ce déroulement factuel serait infondée voire fallacieuse.

Retour aux actualités
Partagez cet article :